Cette troisième série de travaux s’intéresse aux innovations managériales et institutionnelles formées à partir de concepts mobilisateurs qui, à l’instar du « développement durable », sont marqués par une large part d’inconnu et une légitimé en discussion. Contrairement à la thèse classique qui lie institutionnalisation et domination normative, ces travaux soulignent aussi la co-émergence nécessaire des règles institutionnelles et des innovations gestionnaires. Les modèles décisionnels ou politiques du changement institutionnel saisissent mal cette co-émergence. En revanche, elle est plus aisée à capturer dans le cadre d’un paradigme « conceptif » qui suppose que les acteurs doivent générer les cadres cognitifs et relationnels de leur action. Ces travaux sont souvent multi-niveaux, ils s’intéressent aux interactions entre les niveaux institutionnel,  organisationnel et individuel. Cette approche, souvent comparative, a été étendue à plusieurs enjeux emblématiques : régulation et gestion des services d’eau, démarches de « construction durable » et de « l’urbanisme innovant », nouveaux dispositifs de l’éco-conception, instrumentations gestionnaires et institutionnelles d’une économie « bas carbone » et gestion durable des ressources génétiques. Ces travaux complètent la littérature en éclairant le rôle des « entrepreneurs institutionnels », leur capacité d’innovation et leur impact à l’échelle d’un secteur ou d’une industrie. S’esquisse aussi une modélisation des processus et des logiques d’action de l’innovation responsable, incluant les contestations associées, ainsi que les instruments institutionnels qu’elles aident à cristalliser. Ces travaux ont fait l’objet de publications scientifiques nationales et internationales remarquées et de communications à l’attention du grand public avec un écho important.

 

Faits marquants :

  • Co-pilotage du programme pluridisciplinaire “Propriété des entreprises et formes de responsabilité sociale » ? Collège des Bernardins, 2009-2014, (B. Segrestin)
  • Organisation d’un colloque à Cerisy (Mai 2013) : ”A qui appartiennent les entreprises ? Vers de nouveaux référentiels de l’engagement collectif” (B. Segrestin)
  • Création du cours : ”Gouvernances des entreprises “à MINES ParisTech (et dans des masters d’institutions partenaires) (B. Segrestin)
  • Franck Aggeri, rédacteur en chef de la ROR depuis janvier 2011
  • Mise en place et direction de l’Observatoire des Pôles de Compétitivité (P. Lefebvre)
  • Prix de l’ANR pour le programme EPICTETE (P. Lefebvre).
  • E. Boxenbaum, membre du comité exécutif de la Division Organization and Management Theory (OMT) à l’Academy of Management (AoM) et du comité éditorial de European Management Journal (2012-15).
  • Organisation d’un track de la conférence internationale ‘Built-in Renewable Energy in Architecture’ au sein de l’Observatoire pour l’Innovation Responsable de MINES ParisTech (E. Boxenbaum)
  • Création de la chaire Eau pour Tous (M. Nakhla et Daniel Fixari) et premier séminaire international (avril 2013)  » innovative approaches to performance of water utilities »

 

 

Sélection des publications :

Segrestin, B., & Hatchuel, A. (2012), Refonder l’entreprise. Paris: Seuil, République des idées.

Gallié, E. P., Glaser, A., Lefebvre, P., & Pallez, F. (2012). Evaluation moderne, évaluation modeste ? Le cas des pôles de compétitivité français. Politiques et Management Public 29(4): 573-590.

Labatut, J., Aggeri, F. & Girard, N. (2012). Discipline and change : how technologies and organizational routines interact in new practice creation. Organization Studies 33(1): 33-69.

Guerin-Schneider, L. and Nakhla, M. (2012). Emergence of an innovative regulation mode in water utilities in France: between commission regulation and franchise bidding. European Journal of Law and Economics 33(1): 23-45.

Segrestin, B., & Hatchuel, A. (2011). Beyond Agency Theory, a Post-crisis View of Corporate Law. British journal of management, 22: 484–499.

Segrestin, B., & Hatchuel, A. (2011). Autorité de gestion et avaries communes : pour un complément du droit de l’entreprise ? Finance Contrôle Stratégie, 14(2): 9-36.

Aggeri, F. (2011). Le développement durable comme champ d’innovation. Scénarisations et scénographies de l’innovation collective. Revue Française de Gestion Juillet, 89-101.

Boxenbaum, E., & Rouleau, L. (2011). New knowledge products as bricolage: Metaphors and scripts in organizational theory. Academy of Management Review, 36(2): 272-296.

Meyer, R. E., & Boxenbaum, E. (2010). Exploring Europeanness in organizational research. Organization Studies, 31(6): 737-755.

Acquier, A. and Aggeri, F. (2008). La responsabilité sociale des entreprises : une revue de la littérature généalogique. Revue Française de Gestion 180, 131-157